Commission Etudiants

Présentation

La Commission ETSF a pour but d’encourager les étudiants sourds à poursuivre leurs études dans des écoles supérieures tout en leur aidant dans les démarches pour obtenir une vie étudiante réussie. Mais également elle est soutenue grâce aux partenariats locales, nationales et internationales sans oublier la participation des associations étudiantes régionales et locaux.

Objectifs

  • Favoriser l’accessibilité des étudiants sourds aux études supérieures en France, inclus les DOM-TOM,
  • Réunir les informations nécessaires à travers les sondages et statistiques pouvant être utiles au combat politique dans l’Éducation,
  • Développer un réseau national d’étudiants sourds (fonctionnement régional),
  • Lutter contre les préjugés et discriminations liés à la surdité dans les études supérieures,
  • Écouter, guider et soutenir les étudiants sourds,
  • Favoriser l’accessibilité des nouvelles technologies liées aux métiers.

Missions régulières  et à long terme

  • Encouragement de la création des associations étudiantes régionaux et locaux (ex: Etud’s 31) et suivi régulier : interventions, conférences, conseils…,
  • Renforcer le poids des droits des citoyens étudiants sourds à l’accessibilité aux études supérieures au niveau politique grâce au soutien de la FNSF,
  • Établir des événements traditionnelles annuelles : Forum des Métiers (Mars), Camp d’Été (tous étudiants pouvant se rencontrer et échanger entre eux) pendant un weekend, soit en Juin, soit fin Août (date à déterminer), Séminaire de rentrée universitaire (Septembre) ,  Réunion Générale (Novembre) et Réunion Inter-Associations Étudiants de France pour échanges et débats (ex: avec Etud’s 31) en Décembre ou Janvier,
  • Participer aux séminaires et conférences européennes (EDSU, notamment) et de leur envoyer nos délégués sélectionnés « sur mesure »,
  • Promouvoir la Commission Étudiants Sourds (ex : création des Tee-shirts en remerciement des dons / inscriptions des membres),
  • Demande des subventions ou aides financières ou soutien moral sur accord de la FNSF (ex : ONISEP, Ministère de l’Éducation Nationale, Studyrama, Erasmus, Université Paris 8, CNRS, … ).

Missions provisoires (et/ou à court terme)

  • Participation aux événements ponctuels avec un accord de partenariat (ex : JSF ou Serac ou Paroles Voyageuses, etc…),
  • Rôle provisoire sur Paris et l’ile de France mais on espère déléguer la responsabilité à une association locale (ex : anciennement Etud’s IDF),
  •  Favoriser la solidarité avec notre Commission et la FNSF à travers les événements organisés par la FNSF (ex : JMS).

Rôles  de l’Élection Commune (E.C) sur modèle de l’EDSU et de l’EUD

  • Relais entre les associations régionaux et le Conseil d’Administration (à définir comment),
  • Recherche des futurs candidats au Conseil d’Administration,
  • Recherche des délégués / représentants pour les Assemblées Généraux / Séminaires (EDSU, EUDY, WFD…),
  • Missions provisoires à court terme selon l’évolution des objectifs de la Commission Étudiants Sourds.

En gros, leurs rôles est de faire certains travaux à notre place afin de nous faciliter le fonctionnement interne et ils nous proposeront des informations ou délégués que le C.A aura pour rôle d’approuver ou non. 

Fonctionnement de la commission ETSF

A la suite de la dissolution officielle de l’association nationale AFICETS (Association Française d’Information et de Coopération des ETudiants Sourds) le 13 Mars 2003, il n’existe plus d’ associations des étudiants sourds…

Un groupe des jeunes étudiants ont décidé de faire un débat sur ce sujet. Finalement, Pascal Marceau et David Cloux ont décidé de porter ce projet jusqu’à la création du secteur ETSF. Ils ont exposé son projet lors du conseil national à la FNSF le 04 Septembre 2004. Après les discussions, le conseil national a décidé de les nommer responsables afin d’approfondir les études.

Pascal et David ont décidé de lancer un séminaire à Paris le 02 Avril 2005 en collaborant FNSF et JSF pour débattre de l’utilité de l’association nationale avect le secteur ETSF. La majorité des étudiants sourds a approuvé les projets proposés. Finalement, le secteur ETSF a officiellement été crée par l’assemblée générale de FNSF à Angoulême le 05 Mai 2005. La porte du secteur ETSF est ouverte le 10 Septembre 2006 avec une équipe.

Pourquoi une association des étudiants sourds ? Initialement, nous avons constaté qu’il manque des informations, des représentants et des défenses au nom des étudiants sourds.

Un remarque importante, les associations comme ANPEDA, URAPEDA, pôle des étudiants sourds ne sont pas le même que le secteur ETSF. Ces associations défendent, au nom des parents, des enfants sourds ou des services. Le secteur ETSF avec des étudiants sourds élus défendent directement au nom des étudiants sourds. C’est les sourds qui sont représentés.

Pour les réunions officielles comme la réunion gouvernementale, il existe une organisation claire : 4 groupes séparés participent à la réunion : usagers, services, prestations financières, gouvernement. Le secteur ETSF se trouve dans le groupe « usager ». Les pôles des étudiants sourds ou le service des interprètes se trouvent dans le groupe « services ». Ce serait une catastrophe si les décisions étaient prises sans consulter les étudiants sourds. Pour cela, le secteur national ETSF est crée.

Une dernière précision, le secteur ETSF n’est pas crée du fait de l’éclatement de l’affaire AGEFIPH sur le désengagement…

Lors de l’assemblée générale de FNSF à Nice au mois de Mai 2008, pour la réorganisation de la structure de FNSF, M. Boyer, Président FNSF a déclaré que FNSF a besoin de deux secteurs, un pour les seniors, un pour les jeunes. Pour le cas des étudiants sourds, ce groupe devra se placer entre FNSF ou JSF avec la titre de commission. La décision devra être prise durant l’année 2009.

D’abord, nous devons regarder le passé. Depuis la première association des étudiants sourds en 1991, nous avons assisté quatre ou cinq associations crées et coulées. Cela ne peut pas continuer comme ça. Nous devons tirer des leçons. Nous avons étudié les problématiques. Nous conclurons :

– nombreux travaux à faire
– gestion administrative et complexe (2/3 temps consacré !)
– associations mal connues
– manque de confiance, de solidarité
– problème d’organisation

Nous devons éviter de refaire comme ça. Nous pouvons trouver la solution si on place le secteur ETSF à la Fédération FNSF :

– pas besoin d’organiser le conseil d’administration
– structure existante : richesse de collaboration avec les autres secteurs
– association connue
– renforcement de représentation (reconnue d’utilité publique)
– souplesse d’ organisation

Une partie du groupe a décidé de soutenir la Fédération malgré qu’il y ait une crise majeure en ce moment. Il est important de soutenir pour préserver la génération des sourds, le patrimoine de la Fédération FNSF. Depuis longtemps, comme la mentalité française, les citoyens critiquent ou attaquent la FNSF ou les membres du Conseil National sans aider ou intervenir. C’est honteux. Nous avons décidé de soutenir FNSF en créant le secteur ETSF. Nous espérons que le secteur ETSF permette de renforcer l’image de FNSF et l’utilité de la FNSF. C’est l’acte d’un bon citoyen.

Comme la commission ETSF est au sein de la Fédération FNSF, le siège social se trouve à Paris, au siège administratif : 41 rue Joseph Python 75020 PARIS.

Mais les réunions de la commission ETSF n’auront pas forcement lieu à Paris. En fonction de la distance moyenne par rapport à l’habitation de chaque membre, la réunion pourrait avoir lieu ailleurs. Actuellement, le conseil des étudiants sourds se réunit souvent à Lyon. La commission se réunit parfois à Nantes, Chambéry, Lyon. C’est une question de souplesse d’organisation.

Il est suffit de voir la présentation de la commission ETSF et de chaque commission.

Le règlement intérieur oblige d’organiser une réunion du conseil des étudiants sourds par trimestre au minimum (article 3).Pour le reste, les réunions de chaque commission dépendent entièrement du groupe. C’est une souplesse d’organisation en fonction du rythme des études.

Malgré que la distance de chaque membre ou dirigeant soit importante, l’échange des mails ne sont pas une bonne solution car cela risque de submerger la boite de réception. Nous orientons vers le forum privé pour que tout le monde puisse être au courant sans problème. On peut aussi communiquer par webcam avec les diverses logiciels qui conviennent (msn ou oovoo…).

Les membres peuvent participer ou être invités pour une réunion ou une visite importante s’ils sont chargés de suivre cette affaire.

Pour l’organisation globale, nous animons les conférences, les rencontres, organisons le séminaire à la rentrée (1er trimestre). Ensuite, pour le deuxième et le troisième trimestre, nous travaillons davantage sur la revendication. C’est la nouvelle organisation depuis 2007 après l’avoir révisée.

Ce n’est pas une organisation simple au niveau financier. Une partie du budget du secteur ETSF vient du budget de la Fédération FNSF. Le reste comme co-financement est recherché par le secteur ETSF.
Une chose sure, si nous bougeons beaucoup, nous aurons la chance d’obtenir des subventions. Il faut avoir des réseaux pour trouver les subventions.

La Fédération FNSF réclamera les plans d’actions, les projets et les résultats des actions du secteur ETSF. L’accord de la subvention dépendra du résultat du secteur ETSF. C’est clair. C’est vrai, parfois, nous risquons de subir les pressions financières. Il faudra savoir gérer les dépenses et les recettes.

Droit de savoir sur la Commission Étudiants Sourds

Prochainement…