1ères Assises Nationales de l’Inclusion Professionnelle et de la Diversité – Sourds et Entendants au Travail

logo assises

Salariés sourds et entendants, dirigeants et entrepreneurs, RH, managers, chercheurs, conseillers emploi, professionnels de l’accessibilité, de la santé, de la justice…

Bienvenu-e-s aux Assises de l’inclusion professionnelle et de la diversité – Sourds et Entendants au travail, qui auront lieu les 6, 7 et 8 octobre 2016, à Paris, organisées par la Fédération Nationale des Sourds de France (FNSF), le Centre d’Analyse et d’Intervention Sociologique (CADIS) et le DIM Gestes.

En 2005, une loi a été votée pour l’égalité des droits et des chances, la participation et la citoyenneté des personnes handicapées. Cependant, beaucoup de sourds continuent à vivre des situations d’exclusion et de souffrance au travail. Certains ont pourtant identifié des solutions qui peinent à être acceptées.

Les questions de l’accessibilité et de la participation des sourds dans le quotidien du travail mettront celle du pouvoir d’agir au centre de ces Assises. Que faut-il faire ? Que peut-on faire ? Comment et dans quelles conditions agir ?

Ces Assises invitent à la mobilisation des pouvoirs publics, des entreprises, des collectivités et des associations de personnes sourdes, des professionnels de l’emploi et de l’accessibilité, et du monde de la recherche. Il est temps de se rencontrer et de se mobiliser pour créer les conditions et les actions qui transformeront la situation des sourds au travail.

Pour vous inscrire, cliquez ici

Pour consulter le programme, c’est ici


Pour plus d’informations :
Parce qu’ « on ne peut pas ne pas communiquer au travail » et parce que « la communication se fait toujours à deux », la question de la collaboration entre sourds et entendants au travail est très complexe.

Les professionnels sourds sont souvent dans une situation de dépendance vis-à-vis de leurs collègues entendants :

– pour réaliser leur travail, – pour avoir accès aux informations orales qui circulent dans l’environnement.

Ces informations orales sont justement celles qui permettent de mieux comprendre son environnement, de s’ajuster et tenir sa place professionnelle.

Avec certains collègues entendants, il sera possible de communiquer à minima, parce qu’ils ont des compétences de communication et des qualités relationnelles. Avec d’autres collègues, ce sera plus difficile, voire impossible.

Les collègues entendants ne sont souvent pas conscients de cette situation de dépendance et de ses conséquences. Et rien n’est organisé au sein de l’équipe pour la prendre en charge collectivement. Il s’agit pourtant de disposer des conditions ordinaires pour faire son travail comme tout collègue.

Dans un monde du travail pris dans des contraintes organisationnelles et des enjeux de rentabilité, impactant notamment la gestion des ressources humaines et des compétences, les situations de « placardisation » et de « violences ordinaires » que vivent les salariés sourds sont souvent invisibles, incomprises, ou a priori insolubles pour les acteurs de l’entreprise.

Comment accompagner les entreprises, les RH, les managers, pour mieux prendre en compte la souffrance au travail des professionnels sourds et malentendants, et la mise en œuvre de solutions adaptées et pérennes ?

Comment accompagner les professionnels sourds à mieux comprendre les enjeux généraux du monde du travail dans lesquels leur condition particulière est prise ?

Comment développer des réseaux d’acteurs capables de porter, transmettre et développer des cadres d’analyse et de pratiques soutenant l’inclusion des professionnels sourds en milieu de travail entendant ? Quelles stratégies collectives pour lutter contre la discrimination, prévenir la souffrance au travail, faire avancer les cadres législatifs ?

Ces Assises proposent un temps de restitution de recherches et de réflexions sur l’inclusion professionnelle des sourds, enrichies par les témoignages et les échanges de chaque participant.

Nous sommes convaincus qu’elles susciteront une dynamique plus large en mobilisant de plus en plus d’acteurs autour de la question des sourds et des entendants au travail.

Nous croyons crucial que les associations, les entreprises, les pouvoirs publics, les jeunes sourds, les professionnels sourds s’emparent de cette question, créent des réseaux et lancent des initiatives.

C’est pour ces raisons que nous mettons en place, tout au long de ces trois journées, des temps et des espaces pour accompagner la rencontre, pour créer des synergies et lancer des projets.
1 – Une diversité d’acteurs pour partager les analyses, les points de vue et les expériences,

2 – Des espaces et des temps de rencontre pour créer des dynamiques et des réseaux,

3 – Des projets d’actions qui se lancent lors de ces Assises et de la journée stratégique du samedi.

 

1 – Une diversité d’acteurs : dans l’organisation, lors des interventions, dans le public 

La diversité des participants est une condition incontournable pour que ces Assises atteignent les objectifs visés.

L’équipe d’organisation se compose ainsi de chercheurs, de représentants associatifs et de professionnels de l’accessibilité et de l’insertion professionnelle, sourds et entendants.

La diversité des acteurs est également mise en avant dans le choix des intervenants sollicités, eux aussi sourds et entendants :

– chercheurs en sciences humaines – acteurs de l’entreprise (direction, Rh, manager, mission handicap, CHSCT, syndicat) – consultants en accessibilité – professionnels travaillant avec les sourds – représentants d’associations de sourds – entrepreneurs sourds – structures travaillant sur l’accès au droit

 

2 – Des espaces et des temps de rencontre pour créer des dynamiques et des réseaux

Durant les temps informels, des espaces « Points rencontres » dans les couloirs et les halls, viendront faciliter la rencontre et la création de réseaux :

– Point-rencontre « RH – MIH – Santé au travail – Managers » – Point-rencontre « Accompagnement vers l’Emploi et Consultants en accessibilité » – Point rencontre « chercheur sur les thématiques Sourds, LSF, Travail » – Point-rencontre « Entrepreneurs sourds » – Point-rencontre « Professionnels sourds » Pour les salariés sourds ou au chômage, ce sera un espace pour se rencontrer et s’organiser par métier ou secteur d’activité. Ce sera également l’occasion pour les jeunes sourds de prendre contact à cet endroit avec des professionnels sourds du métier convoité.

Pour les entrepreneurs sourds, le samedi 8 octobre, entre 10h30 et 12h30 une salle sera mise à leur disposition pour échanger sur leurs besoins. Une restitution de ces échanges sera présentée dans la session « entrepreneurs sourds » du samedi après-midi.

 

3 – Lancer des projets

Créons nos ressources Jeudi 6 octobre, à 12h, nous appellerons un représentant d’un réseaux RH du privé ainsi que l’Association Française des Managers de la Diversité, à participer à un comité de travail, visant à réaliser des ressources de sensibilisation ainsi qu’un guide de la diversité. Dans l’esprit de ces Assises, ce projet, porté par la FNSF, s’efforce de réunir une diversité d’acteurs, afin de garantir la pertinence des réalisations et d’en assurer une bonne diffusion.

Pour les professionnels des ressources humaines, les référents handicaps, les managers, les acteurs de l’insertion professionnelle.

La question de l’inclusion professionnelle des collaborateurs sourds vous donne du fil à retordre ? Ou au contraire, elle est venue impulser une belle dynamique collective dans vos équipes ? Vous avez un collaborateur sourd qui ne cesse de vous demander des choses sans jamais sembler contenté ? Vous avez un collaborateur sourd isolé, en souffrance, en panne professionnellement ? Vous cherchez à mieux comprendre les enjeux de l’inclusion professionnelle des sourds et de la collaboration entre sourds et entendants au travail ? Vous cherchez des ressources et des intervenants pour vous aider ? Ces Assises sont pour vous !

L’inscription aux Assises est gratuite. Au titre de la formation, elle pourrait vous permettre, ainsi qu’à vos collègues, sourds et entendants, de monter en compétence, et de vous interroger ensemble sur ce sujet.

> Pour les salariés sourds, leurs collègues entendants, les jeunes en formation, les sourds en recherche d’emploi.

Venez parler de vos expériences et partager vos questionnements. Venez rencontrer les entreprises. Ces trois jours peuvent vous donner des idées et des contacts, stimuler votre créativité pour développer des stratégies pour vous faire entendre, pour améliorer votre participation au travail et votre collaboration avec vos collègues, pour évoluer dans votre vie professionnelle.

Si vous travaillez, vous pouvez demander à votre entreprise de pouvoir participer à ces Assises. Nous invitons les entreprises à considérer ces trois jours comme une formation, et l’occasion de faire monter en compétence leurs collaborateurs.

Les entreprises peuvent ainsi envisager de prendre en charge les frais de transport et d’hébergement sur leur budget formation.

> Pour les patrons sourds et les réseaux d’entrepreneurs

Une rencontre entre des entrepreneurs et les dirigeants sourds est programmée le samedi matin. Quelles sont nos difficultés ? Nos besoins individuels et collectifs ? Comment entrer dans les marchés entendants où se rejoue, face aux clients, le problème de l’accessibilité et de la représentation dévalorisante de la surdité ? Comment développer une économie sourde ? Comment travailler ensemble et trouver le temps de créer les outils dont nous avons besoin ?

> Pour les ergonomes, les professionnels de l’accessibilité, de l’insertion professionnelle et du maintien dans l’emploi.

Vous en avez marre d’intervenir dans des situations cristallisées et conflictuelles ? Vous voyez bien que malgré l’accès aux interprètes et la mise en place d’une sensibilisation de l’équipe, les situations se dégradent souvent et rapidement ? Venez aux Assises. Développons ensemble de nouvelles approches et de nouvelles méthodes d’accompagnement en entreprise. Ce sera aussi l’occasion de développer vos réseaux !

> Pour les chercheurs en Sciences humaines et sociales.

Les Assises vous permettront de partager vos travaux et vos expériences, de vous retrouver avec d’autres chercheurs pour penser à de nouveaux projets et à de nouveaux terrains. Il se pourrait même que ces Assises en soient un, de terrain, à part entière !

> Pour les professionnels de la santé au travail

Pour les médecins du travail, les psychologues, les psychiatres et autres professionnels, l’objectif des Assises est de favoriser l’échange et le partage d’expériences. Le monde des sourds est souvent méconnu et mal compris. Comment améliorer la souffrance au travail des professionnels sourds ? Comment la prévenir ?

> Pour les dirigeants d’associations,

La situation des sourds au travail est pleine de violence et de souffrance et nous concerne tous. Pourquoi est-il si difficile de se mobiliser ? Que faire et comment agir ? Au niveau local, au niveau national ?

> Pour les délégués syndicaux

Comment défendre les salariés sourds en entreprise quand on ne connaît souvent pas grand-chose à leur situation spécifique ? Quand on est nous aussi pris dans nos propres représentations ? Quand on ne peut, surtout, pas communiquer pleinement avec ce ou cette salarié-e ?

> Pour les juristes

Comment lutter contre toutes les formes de discrimination et de maltraitance? Comment informer les publics sourds ? Comment prévenir ? Comment accompagner les victimes ?

  • Les Assises seront interprétées (français-LSF) et transcrites en temps réel.
  • L’amphithéâtre est équipé d’une boucle magnétique.
  • Accessible aux personnes personne à mobilité réduite, en fauteuil roulant.
  • Pour les personnes Usher, nous demanderons aux intervenants de porter des vêtements adaptés et de faire les présentations PowerPoint avec un bon contraste entre le fond et l’écriture.

 

Tarifs et inscriptions

Les inscriptions sont gratuites. C’est important pour rendre possible la participation de chacun.

Les inscriptions seront ouvertes le 18 juillet 2016. Le nombre de places est limité à 200 personnes par journée. Vous pouvez vous inscrire pour 1 ou 2 journée ou pour les 3 journées.

Pour vous inscrire  : https://associations.adeline.mobi/event/488/Inscription_aux_Assises_Nationales

Rappel dates : jeudi 6 octobre – 9h-18h30 – journée de l’accessibilité vendredi 7 octobre – 9h-17h30 – journée des innovations ordinaires samedi 8 octobre – 9h-17h30 – journée des stratégies.

Lieu : Amphithéâtre François Furet de l’EHESS, 105 bvd Raspail, Paris

Pour nous soutenir et nous aider à financer les Assises et les projets futurs, les donations sont possibles. Pour information, les dons à la FNSF pour les actions de la commission « Discrimination » sont déductibles à 66% de votre impôt sur le revenu.

Nous espérons avoir un public diversifié et équilibré donc nous vous demandons de bien vouloir renseigner votre activité professionnelle. Cela nous permettra d’adapter notre communication.

Nous étudions actuellement la possibilité de proposer des buffets sur place afin de permettre aux participants de rester tous ensemble pendant les pauses repas. Cependant, ils ne seraient pas gratuits. Au mois de septembre 2016, nous reviendrons vers vous avec plus d’informations à ce sujet.

Les besoins financiers des Assises

Tous les participants et participantes à ces journées sont bénévoles.

Les Assises sont gratuites, ouvertes et accessibles à tous.

Le budget de ces Assises (entre 30 000 € et 60 000 € selon le dispositif prévu) comprend :

  • l’accessibilité pour tous des échanges (interprétation français-LSF et transcription texte), lors des conférences, débats, et lors des pauses de midi ;
  • les déplacements et l’hébergement des intervenants ;
  • les frais de gardiennage de la salle, le samedi ;
  • la convivialité pour favoriser les échanges : pause café et repas de midi ;
  • l’intervention de la compagnie IVT pour associer exemple de sensibilisation et plaisir ;
  • la communication sur cet événement.

Des dossiers de subvention ont été déposés auprès de plusieurs collectivités, ministères et fondation.
Vous souhaitez soutenir les Assises ?

Soutien de communication, don de compétences :

Vous pouvez mobiliser vos propres prestataires ou vos ressources et compétences internes pour contribuer à : – la logistique de l’évènement – l’organisation d’un vin d’honneur, des pauses cafés, des repas. – l’amélioration de notre campagne de communication et de notre campagne de presse

Soutien financier

Politique de mécénat ou de RSE :

La FNSF est une association reconnue d’utilité publique. Tout don vous ouvre droit à une déduction fiscale de 60%.

Politique handicap :

  • Vous pouvez participer aux frais d’accessibilité, liés à la présence d’un ou plusieurs de vos salariés sourds, à tout ou partie de ces Assises. Ce soutien financier peut être porté par votre budget handicap, volet formation, au titre de l’accessibilité de la formation, sous présentation d’une facture (interprète, transcription simultanée de la parole).
  • vous pouvez prendre en charge l’accessibilité d’une des journées, ou contribuer à la convivialité de ces rencontres (repas, pause café, vin d’honneur…) sur la base du devis d’un de nos prestataires (Esat, EA).
  • si une ligne dans votre accord groupe permet de soutenir ce type d’initiative.

Pour votre structure, ce soutien permet de :

  • valoriser votre participation et votre soutien aux Assises dans le rapport annuel de développement,
  • travailler votre image de marque employeur par la présence de votre logo dans nos supports de communication. La couverture médiatique de ces Assises sera importante, que ce soit auprès des professionnels sourds, des réseaux RH, des médias spécialisés ou généralistes.

Pour nous soutenir : N. Jourdy : 06 29 52 72 66, assises.inclusionsourds@gmail.com

Coordination : Pascal MARCEAU, Responsable de la commission Discrimination, FNSF

Comité d’organisation :

  • BLANDIN Benoit, Formateur & consultant en accessibilité, La Persagotière, Nantes
  • CHOBERT Violaine, Ergonome & consultante en accessibilité, Lyon
  • DALLE-NAZÉBI Sophie, sociologue & anthropologue, FMSH Paris & LERASS Toulouse 3
  • HADDAD Ophélie, Secrétaire de la FNSF
  • HATCHI Roméo, Docteur en mathématique, Enseignant
  • HUYGUE Gwenaëlle, Mission insertion professionnelle, INJS de Chambéry
  • JOURDY Nahia, Professionnelle de l’accessibilité, MINTZA !, Grenoble
  • KERBOURC’H Sylvain, Sociologue, CADIS – EHESS & FMSH, Paris
  • LEVEN Ronit, Vice-présidente de la FNSF
  • PATUREL Ursula, Référente Handicap, Service de prévention des risques professionnels, Centre d’action Sociale, Ville de Paris
  • POLI Alexandra, Chargée de recherche CNRS, directrice adjointe du CADIS

Contact pour les soutiens : N. Jourdy : 06 29 52 72 66, assises.inclusionsourds@gmail.com

Coordination du programme : S. Dalle-Nazébi, dallenazebi@gmail.com

Comité scientifique :

  • BOUTORA Leïla, Linguiste, MCF, LPL (Laboratoire Parole Langage), responsable de Licence Professionnelle « Travailleurs Sociaux et Soignants Signeurs », Université d’Aix-Marseille.
  • DALLE-NAZÉBI Sophie, Sociologue & anthropologue, LERASS (Laboratoire d’Études et de Recherches Appliquées en Sciences Sociales) – Grécom, Université de Toulouse 3 & FMSH Paris.
  • KERBOURC’H Sylvain, Sociologue, CADIS (Centre d’Analyse et d’Intervention Sociologique), EHESS & FMSH, Paris.
  • GROSSETTI Michel, Sociologue, Directeur de recherche CNRS, LISST (Laboratoire Interdisciplinaire, Solidarités, Sociétés, Territoires), Toulouse 2 – EHESS.
  • LEFEBVRE Muriel, Sciences de l’Information et de la Communication, MCF-HDR, LERASS (Laboratoire d’Études et de Recherches Appliquées en Sciences Sociales) – équipe Grécom, Université de Toulouse 3.
  • LEROY Elise, Sciences du langage, didactique de la LSF, MCF, CLLE (Cognition, Langues, Langage, Ergonomie), équipe ERSS (Recherche en Syntaxe et Sémantique), Université Toulouse 2.
  • MÉLO David, Sociologue, MCF, LÉO (Laboratoire d’Économie d’Orléans), Université d’Orléans.
  • POLI Alexandra, Sociologue, Chargée de recherche CNRS, directrice adjointe du CADIS (Centre d’Analyse et d’Intervention Sociologique), EHESS Paris.
  • VOLKOFF Serge, Statisticien administrateur de l’INSEE et Ergonome au CRÉAPT (Centre de recherches sur l’expérience, l’âge et les populations au travail) du Centre d’études de l’emploi (CEE).

 

SOUS LE PATRONAGE DE :

affaires_sociales_Sante_150dpi

 

Marisol Touraine, ministre des affaires sociales et de la santé, 

 

 

MTEFP

 

Myriam El Khomri, ministre du Travail, de l’Emploi, de la Formation professionnelle et du Dialogue social

 

 

AVEC LES SOUTIENS DE :

logo MCC       CNSAprovisoirLogo_FNSF_federation             Logo-Orange_1234_mediatheque-lightbox

logo Sncflogo GESTES  logo Ile de france logo Schneider   logo EHESS

lt        Loo_Entierlogo AFMD

  fmsh    logo CADIS     phs     Logo eiffage    logo EHESP

 

marraine

 

Sophie Vouzelaud, Sourde, Miss France Dauphine 2007, est marraine des Assises.